Fermeture de l'alerte

Le Salon de la Vérité

Découvrez le salon placé au centre de l'enfilade.

Cette pièce située entre les salons de Vénus et de Mercure était un salon où l’on se réunissait en société.

La salle doit son nom au décor peint par Antoine Coypel, «le triomphe de la Vérité» que Louis-Philippe avait fait installer sur le plafond de la pièce. On y trouve des dessus de porte ayant pour thèmes la justice, la gloire, ainsi que trois muses : Calliope, Clio et Euterpe, peints par Jean Nocret à l'époque de Monsieur.

La suite des tapisseries de Marie de Médicis se prolonge dans ce salon. Le mobilier est assez conséquent. On y trouve ainsi deux canapés situés de chaque côté de la porte ouvrant sur la bibliothèque, une série de chaises et de fauteuils, deux tabourets de pied, ainsi qu’un écran de cheminée, le tout datant du Premier Empire et recouverts de tapisserie de Beauvais.

Quatre fauteuils couverts en damas cramoisi ton sur ton sont installés devant la cheminée en 1855. Une extraordinaire console-jardinière en porcelaine de Sèvres est placé en face de celle-ci.

Le buste du Roi de Rome, fils de Napoléon Ier, placé dans l'angle du côté de la cheminée, a été emporté par un officier prussien en 1870 parce qu'il trouvait qu'il lui ressemblait !

Revenir à la page d'accueil Les grands appartements

MenuFermer le menu